Accueil » Santé environnementale et Qualité de vie

Santé environnementale et Qualité de vie

etre eco - santé environnementale

La santé environnementale comprend les aspects de la santé et de la qualité de la vie déterminés par de multiplies facteurs environnementaux. Qu’ils soient physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux ou encore esthétiques, les vecteurs de notre écosystème influence au quotidien notre état d’être général.

Le rôle majeur de l’environnement sur notre bien-être et notre état de santé

L’Organisation Mondiale de la Santé déclarait en 1999 que « l’environnement était est la clé d’une meilleure santé ». Aujourd’hui, il est désormais reconnu que la qualité de vie ne dépend pas seulement des facteurs psychologiques. Les expositions environnementales auxquelles l’humain est confronté sont largement sous-estimées. 

En effet, nous sommes tous vulnérables et réceptifs aux agressions environnementales, que celles-ci soient biologiques ou chimiques. Notre environnement changeant brusque nos capacités d’adaptation.

Ainsi, notre capital santé – et celui des générations futures – dépend en grande partie de la qualité de l’environnement. En d’autres termes, des lieux que nous fréquentons le plus.

78% des Français pensent que les enjeux associés à l’environnement ont un impact fort sur leur santé. Ils sont 29% à indiquer un impact « très fort ». 

Harris Interactive – Valeurs Vertes

La pollution grandissante – et qui se limite pas au milieu urbain – est un enjeu de santé publique. Chaque décénnie, de nouvelles affections se développent en conséquence d’une mauvaise gestion de la qualité de l’environnement

Les complications médicales sont souvent dues à un cumul d’expositions environnementales pathogènes. C’est pour cette raison qu’il est complexe d’attribuer à un phénomène ou à un autre la responsabilité. Dans tous les cas, les répercussions sont nombreuses, notamment sur les coûts engendrés par le traitement de ces pathologies. 

“Les activités humaines entraînent de profondes modifications de l’utilisation des terres ainsi que d’importants bouleversements de la biodiversité, en de nombreux endroits de la planète. Ces perturbations se produisent dans un contexte de connectivité internationale accrue par les déplacements humains et les échanges commerciaux, le tout sur fond de changement climatique.”

Lionel Cavicchioli – Chef de rubrique Santé – The Conversation

Les objectifs du gouvernement vis-à-vis de la gestion en santé environnementale

Selon la charte de l’environnement annexée à la Constitution : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ». 

Ces dernières années ont vu l’émergence de nouvelles réglementations sur la qualité de l’air, de l’eau et des sols. La gouvernance entend aussi limiter les nuisances dites « modernes » telles que le bruit. Dernièrement, un rapport parlementaire classait la santé environnementale au rang de priorité du XXIème siècle.

Ainsi, la pollution de l’eau, la sécurité alimentaire et les pesticides constituent des sujets qui doivent être traités en priorité par le gouvernement selon une majorité de Français (Etude Harris Interactive, 2018) 

La politique publique en matière de santé environnementale

À l’heure actuelle, les trois piliers de la réglementation en santé environnementale sont :

  • L’identification des personnes à risques (enfants et personnes âgées) afin de cerner les zones relatives à un changement d’environnement urgent.
  • La création de normes sur la qualité de l’air et la gestion de la pollution atmosphérique. 
  • La gestion et le contrôle des pollutions sonores

Pour autant, au niveau des maladies émergentes, la réponse des autorités de santé publique se limite à « identifier les facteurs environnementaux susceptibles de déclencher l’émergence”. En réalité, les spécialistes s’accorde sur le fait que c’est insuffisant compte tenu des aspects multifactoriels de la santé environnementale

Reste que c’est au sein même de notre habitation que se trouvent un grand nombre de perturbateurs générant des troubles de notre de notre état de santé. 

Santé Environnementale, Habitat Sain et Qualité de vie

Notre alimentation, nos vêtements, nos cosmétiques… Bref, tout ce qui nous entoure est potentiellement pathogène.

Des expositions à divers agents physiques, chimiques et biologiques, comme les perturbateurs endocriniens, les allergènes, les COV (Composés Organiques Volatiles) ou encore l’environnement électromagnétique, peuvent engendrer des complications de santé

Malheureusement, nous sous-estimons les impacts négatifs des perturbations avec lesquelles nous cohabitons. Et à ce niveau, les réglementations sont plus que minimes.

Quelles solutions pour améliorer sa qualité de vie dans son environnement intérieur ? 

Sans attendre une impulsion gouvernementale, il est possible d’agir individuellement sur notre qualité de vie en choisissant de changer notre consommation, nos modes de vie et en s’informant sur notre niveau d’expositions environnementales

Optez pour le vert

Privilégier les achats plus écologiques, acheter des produits ménagers naturels, manger sainement en évitant les produits transformés, réduire l’usage du plastique dans sa maison… sont autant de démarches à la portée de tous et qui permettent de préserver sa santé.

L’un des pilier de l’amélioration de la qualité de vie passe par la gestion de l’environnement intérieur. Opter pour des matériaux bio-sourcés dans la construction, la rénovation ou la décoration de son habitat permet de limiter les substances nocives dans la maison.

Devenez un consom’acteur

La consommation et l’usage de produits ou matériaux naturels, écologiques et biodégradables restent la plus grande arme des “consom’acteurs”. 

Au demeurant, 21 % des Français se considèrent « consom’acteurs ». Et, 77 % d’entre nous essaient de privilégier des produits alimentaires locaux le plus souvent possible (Etude Kantar World Panel, 2020).

« L’enjeu de transformation est collectif. Ce n’est qu’à travers une dynamique collective que nous réinventerons notre manière de produire et de consommer, et ferons émerger un nouveau style de vie durable. »

David Chapon – Cofondateur de Wilo

Notre qualité de vie repose sur la combinaison d’actions et de réactions. De ce fait, une vie saine commence aussi bien par un corps sain qu’une par une maison saine.

Réalisez un Diagnostic Immobilier Santé Environnementale

Vous souhaitez connaître et mesure le niveau de nuisances environnementales de votre lieu de vie ? C’est désormais possible ! Le Diagnostic Immobilier de Santé Environnementale évalue les 4 principales nuisances de l’environnement :

  • Les nuisances sonores
  • La qualité de l’Air Intérieur (QAI)
  • La qualité de l’eau
  • L’exposition aux ondes électromagnétiques

Le Diagnostic Immobilier de Santé Environnementale (D.I.S.E ®) est effectué par des diagnostiqueurs agréés. C’est l’une des solutions permettant de protéger la santé et le bien-être des familles dans leur lieu de vie.