Accueil » Comment devenir éco-responsable?

Comment devenir éco-responsable?

Force est de constater : on ne nâit pas éco-responsable… On apprends à devenir éco-responsable ! Les dernières années ont mis un coup de projecteur sur les failles du système. Ce système a permis l’augmentation de la population mondiale, l’urbanisation et la diminution de la faim dans le monde. Mais il a aussi entraîné des effets pervers : effondrement de la biodiversité, apparition de nouvelles pathologies…

Aujourd’hui, il est plus qu’essentiel de s’informer sur ces changements et d’opter pour un mode de vie plus éco-responsable. Cet engagement social permet de limiter l’impact humain sur l’environnement.

Nous avons sélectionné pour vous 3 thématiques clés pour devenir plus éco-responsables dans son quotidien. 

Votre 2ème peau va devenir éco-responsable

Devenir éco-responsable signifie se préoccuper de la provenance des textiles. L’industrie textile est le premier émetteur de gaz à effet de serre mondial. Cultures intensives, traitements chimiques, transport par avion, renouvellement intensif des collections… L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde. 

Pour y remédier, la démarche éco-responsable préconise de choisir des vêtements faits de tissus naturels ou recyclés et/ou fabriqués en Europe.

Prenez le temps de choisir des matières comme le coton bio, le lin et le chanvre. Pour les tissus synthétiques, optez pour la viscose ou bien les textiles fabriqués à partir de plastique recyclé tels que la polaire.

« Parmi les 4 millions de tonnes de textile dont les Européens se débarrassent chaque année, 80% finissent à la poubelle. 10 à 12% seulement sont revendues en seconde main.« 

France Inter – Béatrice Dugué

Le vintage revient à la mode avec un nombre croissant d’ouvertures de les friperies. ! La seconde main n’a jamais eu autant de succès portée notamment par le digital. Les sites de revente de vêtement ainsi que les brocantes en ligne participent à la deuxième vie des vêtements.

Pour devenir éco-responsable, on ne jette plus, on recycle, on donne, on vend! 

Ma maison éco-responsable

Enfin, pour devenir un partisan aguerri de l’éco-responsabilité, il est possible « d’habiller » aussi sa maison de façon responsable ! Pour qu’un meuble soit considéré comme éco-responsable, il faut notamment considérer les matériaux mais aussi son processus de fabrication. 

Exit donc le bois exotique et les grandes marques d’ameublement à bas prix.  

Le bois ne doit pas provenir de l’industrie qui participe à la destruction de la biodiversité dans les forêts. Le label Forest Stewardship Council, certifie que le bois provient de forêts gérées de manière responsable et durable. 

Pour aménager son intérieur à la mode « éco-responsable », consultez les articles du blog de Destination Intérieure

Le numérique vert …

Si les français font davantage attention à leur consommation, ils sont peu à limiter leur utilisation du numérique. Entre la croissance exponentielle des achats sur Internet et le boom des visioconférences, l’usage du numérique ne fait qu’augmenter. 

Le numérique est un gros consommateur d’énergie. Le taux annuel de croissance de la consommation d’énergie liée à l’activité numérique dans le monde. 

Visionner une vidéo, un film en streaming, faire des recherches sur le net, envoyer des emails, stocker ses photos sur le cloud… Toute cette activité digitale génère une pollution invisible mais bien réelle. 

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) évaluait, en 2018, la consommation d’énergie liée à l’activité numérique à 10% de la facture d’électricité mondiale. Un chiffre qui n’est pas près de baisser notamment avec la crise sanitaire. 

Pour réduire cette pollution numérique, voici quelques actions simples : 

  • Faites durer vos équipements ou achetez-les d’occasion ou reconditionnés
  • Éliminez les fichiers volumineux des boîtes e-mails pour libérer de l’espace sur les serveurs
  • Limitez vos recherches internet ou optez par un moteur de recherche plus “responsable” comme Ecosia ou Lilo

Pour devenir éco-responsable, il faut nécessairement opter pour le choisir le durable et l’éthique. Manger, se vêtir, décorer, voyager doivent devenir des actes de consommation  responsable. Mais ce qui importe le plus, est déjà d’avoir conscience des enjeux. 

Choisir de changer ses habitudes de consommation est déjà la bonne attitude pour le devenir. Et pourquoi ne pas participer aux ateliers organisés par MyCO2 ? Ces visioconférences ludiques vous invite à décrypter l’empreinte carbone moyenne de votre foyer… vous seriez surpris du résultat !!